Tardieu : Finissez vos phrases !

Publié le par Maltern

Personnages


MONSIEUR A, quelconque. Ni vieux, ni jeune

MADAME B, même genre.

---

Monsieur A et Madame B, personnages quelconques, mais pleins d'élan (comme s'ils étaient toujours sur le point de dire quelque chose d'explicite) se rencontrent dans une rue quelconque, devant la terrasse d'un café.

 

MONSIEUR A, avec chaleur.

Oh! chère amie. Quelle chance de vous...


MADAME B, ravie.

 Très heureuse, moi aussi. Très heureuse de... vraiment oui!


MONSIEUR A

Comment allez-vous, depuis que ?. ..


MADAME B, très naturelle.

Depuis que ? Eh bien ! J'ai continué, vous savez, j'ai continué à...


MONSIEUR A

Comme c'est!. . . Enfin, oui vraiment, je trouve que c'est. . .


MADAME B, modeste.

Oh! n'exagérons rien! C'est seulement, c'est uni-

quement... Je veux dire: ce n'est pas tellement, tel-

lement. . .


MONSIEUR A, intrigué, mais sceptique.

 

Pas tellement, pas tellement, vous croyez ?


MADAME B, restrictive.


Du moins je le. . . je, je, je. . . Enfin ! . . .


MONSIEUR A, avec admiration.


Oui, je comprends: vous êtes trop, vous avez trop

de. ..


MADAME B, toujours modeste, mais flattée.

 

Mais non, mais non: plutôt pas assez...


MONSIEUR A, réconfortant.


Taisez-vous donc! Vous n'allez pas nous.. . ?


MADAME B, riant franchement.

Non! non! Je n'irai pas jusque-là!


Un temps très long. Ils se regardent l'un l'autre en souriant.


MONSIEUR A

Mais, au fait! Puis-je vous demander où vous.. . ?


MADAME B, très précise et décidée.

Mais pas de ! Non, non, rien, rien. Je vais jusqu'au, pour aller chercher mon. Puis je reviens à la.


MONSIEUR A, engageant et galant, offrant son bras.

Me permettez-vous de... ?


MADAME B

Mais, bien entendu! Nous ferons ensemble un bout de.


MONSIEUR A

Parfait, parfait! Alors, je vous en prie.Veuillez passer par! Je vous suis. Mais, à cette heure-ci, attention à, attention aux!


MADAME B, acceptant son bras, soudain volubile.


Vous avez bien raison. C'est pourquoi je suis toujours très. Je pense encore à mon pauvre. Il allait, comme ça, sans - ou plutôt avec. Et tout à coup, voilà que! Ah! là là! brusquement! Parfaitement. C'est comme ça que. Oh! j'y pense, j'y pense! Lui qui! Avoir eu tant de! Et voilà que plus ! Et moi je, moi je, moi je !


MONSIEUR A

Pauvre chère ! Pauvre lui! Pauvre vous!


MADAME B, soupirant.


 Hélas oui! Voilà le mot! C'est cela!

Une voiture passe vivement, en klaxonnant


MONSIEUR A, tirant vivement Madame B en arrière.


 Attention! voilà une!


Autre voiture, en sens inverse. Klaxon.


MADAME B

En voilà une autre!


MONSIEUR A

Que de! Que de! Ici pourtant! On dirait que!


MADAME B

 Eh bien! Quelle chance! Sans vous, aujourd'hui, je!


MONSIEUR A

Vous êtes trop! Vous êtes vraiment trop ! Soudain changeant de ton. Presque confidentiel. Mais si vous n'êtes pas, si vous n'avez pas, ou plutôt: si vous avez, puisje vous offrir un?


MADAME B

Volontiers. Ça sera comme une! Comme de nouveau si...


MONSIEUR A, achevant.

Pour ainsi dire. Oui. Tenez, voici justement un.

Asseyons-nous!


lls s'assoient à /a terrasse du caté.


MONSIEUR A

Tenez, prenez cette... Êtes-vous bien ?


MADAME B

Très bien, merci, je vous.


MONSIEUR A, appelant

Garçon!


LE GARÇON, s'approchant

Ce sera?


MONSIEUR A, à Madame B.

Que désirez-vous, chère... ?




MADAME B, désignant une affiche d'apéritif.

Là... là: la même chose que... En tout cas, mêmes

couleurs que.


LE GARÇON

Bon, compris ! Et pour Monsieur ?


MONSIEUR A

Non, pour moi, plutôt la moitié d'un! Vous savez!


LE GARÇON

Oui. Un demi! D'accord! Tout de suite.Je vous.


Exit le garçon. Un silence.


MONSIEUR A, sur le ton de l'intimité.


Chère! si vous saviez comme, depuis longtemps !


MADAME B, touchée.


Vraiment? Serait-ce depuis que ?




MONSIEUR A, étonné.


Oui! Justement! Depuis que! Mais comment pouviez-vous ?




MADAME B, tendrement

Oh! vous savez! Je devine que. Surtout quand.


MONSIEUR A, pressant


Quand quoi ?


MADAME B, péremptoire.


Quand quoi ? Eh bien, mais: quand quand.


MONSIEUR A, jouant l'incrédule, mais satisfait


Est-ce possible ?


MADAME B

Lorsque vous me mieux, vous saurez que je toujours là.


MONSIEUR A


Je vous crois, chère!... (Après une hésitation, dans un grand élan.) Je vous crois, parce que je vous!


MADAME B, jouant l'incrédule.

Oh! vous allez me faire?Vous êtes un grand!...


MONSIEUR A, laissant libre cours à ses sentiments.

 Non ! non ! c'est vrai ! Je ne puis plus me ! Il y a trop longtemps que! Ah! si vous saviez! C'est comme si je! C'est comme si toujours je! Enfin, aujourd'hui, voici que, que vous, que moi, que nous!


MADAME B, émue.

Ne pas si fort! Grand, grand! On pourrait nous!


MONSIEUR A

Tant pis pour! Je veux que chacun, je veux que

tous! Tout le monde, oui!


MADAME B, engageante, avec un doux reproche.

Mais non, pas tout le monde: seulement nous deux!




MONSIEUR A, avec un petit rire heureux et apaisé.

C'est vrai ? Nous deux! Comme c'est! Quel! Quel!

B, faisant chorus avec lui.


Tel quel! Tel quel!


MONSIEUR A


Nous deux, oui oui, mais vous seule, vous seule!


MADAME B

Non non: moi vous, vous moi!


LE GARÇON, apportant les consommations.


Boum! Voilà ! Pour Madame !. . . Pour Monsieur!


MONSIEUR A

Merci... combien je vous?


LE GARÇON

Mais c'est écrit sur le, sur le...


i. Voyons !. .. Bon, bien! Mais je n'ai pas de... Tenez voici un, vous me rendrez de la.


LE GARÇON

Je vais vous en faire. Minute!


Exit le garçon.




MONSIEUR A, très amoureux.

Chère, chère. Puis-je vous: chérie ?


MADAME B

Si tu. ..


MONSIEUR A, avec emphase.


Oh! le «si tu»! Ce «si tu »! Mais,si tu quoi?


MADAME B, dans un chuchotement rieur

Si tu, chéri!


MONSIEUR A, avec un emportement juvénile.


Mais alors! N'attendons pas ma! Partons sans!

llons à! Allons au!


MADAME B, le calmant d'un geste tendre.

Voyons, chéri ! soyez moins ! soyez plus !


LE GARÇON, revenant et tendant la monnaie.

 Voici votre!.. Et cinq et quinze qui font un!


MONSIEUR A

Merci. Tenez! Pour vous!


LE GARÇON

Merci.


MONSIEUR A, Iyrique, perdant son sang-froid.


 Chérie, maintenant que! Maintenant que jamais ici plus qu'ailleurs n'importe comment parce que si plus tard, bien qu'aujourd'hui c'est-à-dire, en vous, en nous... (s'interrompant soudain, sur un ton de sousentendu galant), voulez-vous que par ici ~


MADAME B, consentante, mais baissant les yeux pudiquement

Si cela vous, moi aussi.


MONSIEUR A

Oh! ma! Oh! ma! Oh! ma, ma!


MADAME B

Je vous! À moi vous! (Un temps, puis, dans un souffle.)

À moi tu!

(lls sortent)



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article