Tardieu : les amants du métro

Publié le par Maltern

Tardieu : les amants du métro


ELLE

Songe à ce que tu étais !

LUI

Mais je suis toujours !

ELLE

Non, tu n'es plus toi !

LUI

Mais si. je suis moi !

ELLE

Mais non !

LUI

C'est toi qui n'es plus toi !

ELLE

Ah. C'est trop fort ! C'est toi qui n'es plus moi !

LUI

Mais quoi ? Mais pourquoi ? Mais qu'est‑ce ?

ELLE

Tu sais bien que !

LUI

Que quoi ?

ELLE

C'est toi‑même oui l'as dit !

LUI

J'ai dit quoi ?

ELLE

Tu le sais bien. Tu n'avais qu'à ne pas !

LUI

Mais je n'ai pas voulu ! J'ai dit que ! Mais tu as compris que ne pas !

ELLE

J'ai compris que j'ai compris !

LUI, commençant à s'échauffer.

Et moi, je suis ce que je suis à la fin !

ELLE, relevant le défi.

Ah. Tu es ce que tu es ! Eh bien, rnoi aussi !

LUI

Mais non. Voyons ! Tu ne peux pas être ce que je suis !

ELLE, pleine d'un reproche passionné, presque au bord des larmes.

Je l'étais bien. tout à l'heure ! J'étais ton « je suis ». tu étais mon « tu es ». Ah, tout est bien

Différent !

LUI, Implorant

Écoute‑moi !

ELLE, pleurnichant.

Non ! Viens ! Allons‑nous‑en ! C'est ici que nous étions !

LUI, attendri.

Mais nous serons. tu le sais bien. nous serons de nouveau !

ils s'en vont.

Les amants reviennent. Cette fois‑ci, ils sont en pleine discussion.

LUI, avec violence.

Et tu, et tu, et tu, et tu !

ELLE, avec la même violence.

Pas moi, mais toi, pas moi, toi !

LUI

Pardon. tu me !

ELLE, furieuse

Comment. je te ?

LUI

Qui. je te !

ELLE

Je te jamais, moi !

LUI

Si. tu me !

ELLE

C'est toi qui !

LUI

Moi qui quoi ?

ELLE

Toi. toi. toi. Toujours toi ! (Ironique.) Ah vraiment ! Véhémente et volubile.) Et comment qui que je ? Et pour quï pourquoï ?

LUI calme

Mais pour toi, pas pour moi ! C'est toi qui te, alors que moi je !

ELLE

Moi je oui, parbleu, moi je, moi je toujours !

LUI, continuant un effort d'explication sincère.

Mais enfin : moi je parce que toi tu !

ELLE, possédée du démon.

Il n'v a pas de toi tu ! Fini le moi tu, fini le toi, fini le moi !

 

Elle fond en larmes.


LUI, ému.

Mais tu sais bien que je !

ELLE

Non, je ne, je ne jamais !

LUI, inquiet.

Tu ne vas pas me ?

ELLE, s'éloignant d'un pas en pleurant.

Si, je vais te !

LUI, implorant.

Francesca !

ELLE, s'éloignant d ‑un pas en pleurant.

Non !

LUI, un peu déchirant.

Alissa !

ELLE, un pas de plus.

Non !

LUI, de plus en plus fort.

Juliette ! Charlotte !

ELLE, s'éloignant encore.

Non. non !

LUI

Laure ! Béatrix ! Cléopâtre !

ELLE

Non. non. non. non !

Elle sort de scène en courant.

ELLE

Songe à ce que tu étais !

LUI

Mais je suis toujours !

ELLE

Non, tu n'es plus toi !

LUI

Mais si. je suis moi !

ELLE

Mais non !

LUI

C'est toi qui n'es plus toi !

ELLE

Ah. C'est trop fort ! C'est toi qui n'es plus moi !

LUI

Mais quoi ? Mais pourquoi ? Mais qu'est‑ce ?

ELLE

Tu sais bien que !

LUI

Que quoi ?

ELLE

C'est toi‑même oui l'as dit !

LUI

J'ai dit quoi ?

ELLE

Tu le sais bien. Tu n'avais qu'à ne pas !

LUI

Mais je n'ai pas voulu ! J'ai dit que ! Mais tu as compris que ne pas !

ELLE

J'ai compris que j'ai compris !

LUI, commençant à s'échauffer.

Et moi, je suis ce que je suis à la fin !

ELLE, relevant le défi.

Ah. Tu es ce que tu es ! Eh bien, rnoi aussi !

LUI

Mais non. Voyons ! Tu ne peux pas être ce que je suis !

ELLE, pleine d'un reproche passionné, presque au bord des larmes.

Je l'étais bien. tout à l'heure ! J'étais ton « je suis ». tu étais mon « tu es ». Ah, tout est bien

Différent !

LUI, Implorant

Écoute‑moi !

ELLE, pleurnichant.

Non ! Viens ! Allons‑nous‑en ! C'est ici que nous étions !

LUI, attendri.

Mais nous serons. tu le sais bien. nous serons de nouveau !

ils s'en vont.

Les amants reviennent. Cette fois‑ci, ils sont en pleine discussion.

LUI, avec violence.

Et tu, et tu, et tu, et tu !

ELLE, avec la même violence.

Pas moi, mais toi, pas moi, toi !

LUI

Pardon. tu me !

ELLE, furieuse

Comment. je te ?

LUI

Qui. je te !

ELLE

Je te jamais, moi !

LUI

Si. tu me !

ELLE

C'est toi qui !

LUI

Moi qui quoi ?

ELLE

Toi. toi. toi. Toujours toi ! (Ironique.) Ah vraiment ! Véhémente et volubile.) Et comment qui que je ? Et pour quï pourquoï ?

LUI calme

Mais pour toi, pas pour moi ! C'est toi qui te, alors que moi je !

ELLE

Moi je oui, parbleu, moi je, moi je toujours !

LUI, continuant un effort d'explication sincère.

Mais enfin : moi je parce que toi tu !

ELLE, possédée du démon.

Il n'v a pas de toi tu ! Fini le moi tu, fini le toi, fini le moi !

 

Elle fond en larmes.


LUI, ému.

Mais tu sais bien que je !

ELLE

Non, je ne, je ne jamais !

LUI, inquiet.

Tu ne vas pas me ?

ELLE, s'éloignant d'un pas en pleurant.

Si, je vais te !

LUI, implorant.

Francesca !

ELLE, s'éloignant d ‑un pas en pleurant.

Non !

LUI, un peu déchirant.

Alissa !

ELLE, un pas de plus.

Non !

LUI, de plus en plus fort.

Juliette ! Charlotte !

ELLE, s'éloignant encore.

Non. non !

LUI

Laure ! Béatrix ! Cléopâtre !

ELLE

Non. non. non. non !

Elle sort de scène en courant.

Commenter cet article