PWT - Honoré Daumier et les outrances de jeu des classiques

Publié le par Maltern

Daumier-Classiques-mini-4-.ppt Daumier outrances des classiques :




 


1830 - Premières lithographies pour le journal La Silhouette, premier hebdomadaire satirique illustré en France, créé par Charles Philipon.

 

 

 

1832 - publication dans La Caricature, du Louis-Philippe en Gargantua : condamnation à six mois de prison avec sursis, qu’il passera à la prison de Sainte-Pélagie.

 

Les bustes en terre crue sont traduits en lithographies.

 

1833 - premier numéro du Charivari, fondé par Philipon

 

1835 - lois de 1835 sur a censure de la presse..Daumier se tourne alors vers la caricature de mœurs, dans laquelle il se cantonne jusqu’à la révolution de 1848.

 

 

 

1836 - crée le personnage de Robert Macaire, parvenu de la monarchie de Juillet, figurant aussi bien le médecin charlatan que le banquier véreux, l’avocat escroc, le journaliste diffamateur, le directeur de société interlope, le commerçant banqueroutier ou encore le fondateur de secte

 

 

 

1841- Les Physionomies tragico-classiques

 

1851 - Les Physionomies tragiques

 

1858 - Les comédiens de société

 

Rencontres avec Baudelaire, Steinlen, Corot…

 

 


 

 

 



Commenter cet article