06 – Théoriciens, Dramaturges et metteurs en scène : sommaire, renvois, propositions

Publié le par CM

06 – Théoriciens, Dramaturges et metteurs en scène : sommaire, renvois, propositions

 
Armand de Bourbon prince de Conti 1629- 1666 : Le théâtre est non seulement inutile il est nuisible aux mœurs il nous prive du salut de notre âme 
         

 

Prince-de-Conti.jpgFrère d’Henri II dit le grand Condé, de santé délicate et légèrement bossu, on lui donne pour parrain le Cardinal de Richelieu. Chez les Jésuites du collège de Clermont il a Molière pour condisciple. Il dirige la Fronde parlementaire qui sera matée par son frère resté fidèle à la cour. Emprisonné puis libéré il se soumet au Roi et se réconcilie avec Mazarin dont il épouse la nièce, qu’il délaisse pour diriger les forces françaises en Espagne. Il quitte la vie libertine, Louis XIV le pensionne et le nomme commandant en chef du Languedoc en 1660. ses 6 dernières années où il traverse une crise mystique et c’est en 1666 qu’il publie son Traité de la comédie et des spectacles Corneille mais surtout Molière dont il fut le protecteur de 1653 à 1656.   

   A l’époque il était le troisième personnage de l’Etat. Il invite Molière à Pézenas et se lie avec lui en 1653. La troupe vient jouer deux ans de suite pour les États Généraux du Languedoc mais la conversion brutale et spectaculaire du prince en fait des hommes les plus influents de la fameuse Compagnie du Saint - Sacrement, qui condamne sans appel et poursuit théâtre et comédiens ! Plus de  subventions… Heureusement Molière joue de ses relations et …Gaston d’Orléans, - Monsieur, frère du Roi-, accorde sa protection à la troupe en 1658, il présente Molière au roi et à la Reine mère. En 1665 Louis XIV pensionne la troupe, et lui donne le titre de Troupe du Roi au Palais-Royal.
 Document : Le travail du prince de Conti se limite pour l’essentiel à une vaste compilation d’extraits de textes qu’il présente par de brefs résumés. L’intérêt de ce document est de témoigner des  arguments dont se servait la Compagnie du Saint Sacrement et de témoigner de la violence ambiante de l’époque. Le texte  introduit est de Lactance (ca ; 240 et 260 -325 après JC)
 

On remarquera qu’il met à contribution aussi bien Platon (conversion et salut = salut de l’âme contre le corps et ses passions) qu’Aristote (le vrai plaisir comme couronnement de la vertu.)

Armand de Bourbon prince de Conti 1629- 1666 : Le théâtre est non seulement inutile il est nuisible aux mœurs il nous prive du salut de notre âme

Commenter cet article