Antonin Artaud 1896-1948 : Jouer n’est pas parader c’est « l’exercice d’un acte dangereux et terrible »

Publié le par Maltern

Antonin Artaud 1896-1948 : Jouer n’est pas parader c’est « l’exercice d’un acte dangereux et terrible »

 

Le théâtre vrai m’est toujours apparu comme l’exercice d’un acte dangereux et terrible,

 

Où d’ailleurs aussi bien l’idée de théâtre et de spectacle s’élimine que celle de toute science, de toute religion et de tout art.

 

L’acte dont je parle vise à la transformation organique et physique vraie du corps humain.

 

Pourquoi?

 

Parce que le théâtre n’est pas cette parade scénique où se développe virtuellement et symboliquement un mythe

 

Mais ce creuset de feu et de viande vraie où anatomiquement,

 

Par piétinement d’os, de membres, de syllabes

 

Se refont les corps,

 

Et se présente physiquement et au naturel l’acte mythique de faire un corps.

 

 

 

[Artaud, Le Théâtre et la science, in Le Théâtre et son double 1938].

 

 

 

On ne joue pas : on agit

 

 

 

Un théâtre de sang

 

Un théâtre qui à chaque représentation aura fait gagner corporellement

 

Quelque chose aussi bien à qui joue qu’à celui qui vient voir jouer d’ailleurs

 

On ne joue pas

 

On agit

 

Le théâtre c’est en réalité la genèse de la création.

 

 

 

[Ecrit le 25 février 48, 8 jours avant sa mort]

Commenter cet article